Choisir, vérifier et entretenir un ordinateur



Ce document vous explique comment choisir un ordinateur pour qu'il fonctionne correctement avec GNU/Linux, comment déterminer le type de microprocesseur, comment vérifier la mémoire, comment mettre à jour le BIOS et comment éviter la surchauffe de l'ordinateur.



1) Choisir un ordinateur


Demandez au vendeur de vous certifier le bon fonctionnement de tous les composants de l'ordinateur avec GNU/Linux. Idem pour l'imprimante, le scanner etc. Sinon, vérifiez sur Matériel et pilotes.



2) Déterminer si l'ordinateur a un microprocesseur 32 ou 64 bits


Macintosh : consultez la Liste des modèles de Macintosh par microprocesseur.

Compatible PC :

Téléchargez le fichier ubcdxxx.iso et enregistrez-le sur l'ordinateur. Gravez ensuite le fichier .iso sur un DVD, copiez-le sur une clé USB ou ajoutez-le sur une clé USB MultiSystem.

Démarrez UBCD installé sur le DVD ou sur la clé USB :


Avec les touches Flèche bas et Flèche haut, choisissez System puis validez avec la touche Entrée.



Choisissez Hardware Detection Tool puis validez avec la touche Entrée.



Choisissez Processor puis validez avec la touche Entrée. Avec la touche Flèche bas, faites apparaître la dernière ligne Flags. Si lm apparaît, le compatible PC a un microprocesseur 64 bits. Sinon, il a un microprocesseur 32 bits.


Vous pouvez faire la même chose avec GNU/Linux en écrivant cette commande dans un terminal :

grep flags //proc//cpuinfo



3) Vérifier la mémoire d'un compatible PC


Comme précédemment, démarrez UBCD installé sur le DVD ou sur la clé USB :

Choisissez Memory puis validez avec la touche Entrée.


Choisissez Memtest86+ puis validez avec la touche Entrée. Si le test de la mémoire ne démarre pas ou s'arrête, choisissez Memtest86 au lieu de Memtest86+.


Laissez fonctionner le test jusqu'à ce que Pass : 1 s'affiche :


Si aucun texte sur fond rouge ne s'affiche, la mémoire est en bon état. Sinon, il faut enlever toutes les barrettes mémoires de l'ordinateur, n'en remettre qu'une seule à la fois puis la retester. Cela permet de trouver quelle barrette mémoire est défectueuse et doit être changée.



4) Choisir une version de GNU/Linux


Il existe plusieurs centaines de versions de GNU/Linux, adaptées aux besoins et aux goûts de chacun et aux différents modèles d'ordinateurs. Pour une utilisation courante et si l'ordinateur a une mémoire d'au moins 2 Go, un disque d'au moins 40 Go et un microprocesseur avec une valeur Passmark CPU Mark supérieure à 1000, installez-y Linux Mint MATE. Si l'ordinateur est plus ancien, il vaut mieux y installer BunsenLabs Linux, SparkyLinux MinimalGUI ou Elive. Si c'est vraiment un ordinosaure, tentez le coup avec SliTaz.



5) Mettre à jour le BIOS d'un compatible PC


Si vous avez un compatible PC très ancien qui ne mémorise plus la date et l'heure, débranchez-le et changez la pile du BIOS. Vérifiez aussi la batterie si c'est un ordinateur portable.

Vous pouvez aussi éventuellement mettre à jour le BIOS. Téléchargez la dernière version du BIOS sur le site web du constructeur, si elle est plus récente que celle du compatible PC :

Activez l'option SMART si elle est présente dans le BIOS, pour pouvoir ensuite vérifier le(s) disque(s) du compatible PC.



6) Refroidir l'ordinateur


La poussière a tendance à s'accumuler dans l'ordinateur et à y gêner la circulation d'air. L'ordinateur est mal refroidi, il ralentit automatiquement pour empêcher une surchauffe. Si l'ordinateur est très poussiéreux, passez l'aspirateur. Si vous aspirez un ventilateur, bloquez la rotation de ses pales. Sinon, il va faire dynamo et générer un courant électrique qui peut endommager les composants électroniques. Nettoyez le ventilateur avec un pinceau.

Pour faciliter le refroidissement du microprocesseur (Central Processing Unit ou CPU en anglais) et du processeur graphique (Graphics Processing Unit ou GPU en anglais), une très fine couche de pâte thermique est étalée entre le CPU (ou le GPU) et son radiateur. On utilise plutôt un pad thermique si le CPU (ou le GPU) ne touche pas son radiateur. Avec la chaleur et le temps, la pâte et le pad sèchent et se fissurent, le refroidissement diminue. Si l'ordinateur est ancien ou si la température de son CPU ou de son GPU est proche de la limite préconisée par le fabricant, changez la pâte et le pad thermique. Pour connaître la température limite, consultez les fiches techniques d'Intel, d'AMD.


Avant et après le changement de la pâte et du pad thermique, démarrez une application qui a tendance à faire chauffer le CPU et le GPU. Vérifiez leur température avec SidebarDiagnostics pour Windows. Si vous utilisez GNU/Linux, installez le paquet lm-sensors en écrivant sudo install lm-sensors dans un terminal puis écrivez la commande watch -n 2 sensors :



Appuyez simultanément sur les touches CTRL et c pour arrêter cette commande.

Pour visualiser les graphiques des températures dans GNU/Linux, installez le paquet psensor en écrivant sudo apt install psensor. Psensor est ensuite disponible dans le menu Applications - Outils système :



Les températures du microprocesseur et du processeur graphique sont aussi généralement affichées par le BIOS.



7) Matériel de dépannage



Version 4.0